Voyage au pays
des milliardaires

Plongée dans l'univers spectaculaire des ultra-riches,
aujourd'hui et dans l'Histoire. Qui sont-ils ? D'où provient leur argent ?
Découvrez comment, chaque jour, nous contribuons à accroître leur fortune.

Plongée dans l'univers spectaculaire des ultra-riches, aujourd'hui et dans l'Histoire. Qui sont-ils ? D'où provient leur argent ? Découvrez comment, chaque jour, nous contribuons à accroître leur fortune.

Dans le monde, plus de 2300 personnes possèdent plus d'un milliard de dollars. Des fortunes abstraites, incommensurables, qui s'écrivent avec 9 zéros. Comment malgré tout se donner une idée de ce qu'elles représentent? On pourrait par exemple recouvrir le sol avec un milliard de billets verts de 1 dollar. Ils habilleraient alors une surface de 10,33 km2, soit l'équivalent 1448 terrains de football. Mais c'est l'analogie avec le pouvoir d'achat qui reste le plus parlant pour illustrer cette somme. Alors avec un milliard, on s'achète quoi?

On pourrait comparer la liste des personnalités les plus riches du monde au jeu des chaises musicales. Un clou chassant l’autre, chaque année il s’agit donc de savoir qui de Bill Gates ou de Carlos Sim, qui gravitent autour des 80 milliards de dollars de fortune personnelle, arrivera premier au palmarès des fortunes mondiales. Et qui, dans le reste du classement de cette élite à la fortune astronomique, monte ou descend d’un cran.

Les milliardaires actuels, si riches soient-ils, sont loin d’égaler les fortunes amassées dans l’histoire. Le site Celebrity Networth calcule ainsi régulièrement les avoirs de leurs prédécesseurs en les estimant au cours du dollar actuel, inflation comprise. Un classement qui réserve toujours son lot de surprises en montrant, par exemple, que les femmes multimilliardaires restent un phénomène né de la modernité. Et que les immenses richesses d’antan proviennent rarement du commerce, mais plutôt des tribus de guerre, des taxes royales, de trafics glauques, d’héritages très profitables, quand elles ne sont pas les fruits de pure et simple malversation.

115 av. J.-C.

1 milliard de dolars

Marcus Licinius Crassus

(115 av. J.-C. - 53 av. J.-C.)

A la mort de son père, Crassus hérite de 7 millions de sesterces (140 millions de dollars actuels). Homme politique, il participe avec Jules César au premier Triumvirat romain et s’enrichit à travers le négoce d’esclaves et en rachetant des quartiers entiers de Rome. A sa mort, Crassus aurait eu la bouche remplie d’or fondu pour assouvir jusque dans l’au-delà sa soif de l’or.

vers 1040

166 milliards de dolars

Alain le Roux

(vers 1040-1093)

Fidèle de Guillaume le Conquérant, Alain le Roux va profiter des largesses du roi qui va lui offrir un nombre considérable de terres anglaises. Alain le Roux figure ainsi à la tête de 440 seigneuries, qui lui rapportent chaque année une fortune confortable. Au point qu’il reste toujours considéré comme l’Anglais le plus riche de tous les temps.

1027

229,5 milliards de dolars

Guillaume le Conquérant

(1027-1087)

Il en a fait du chemin, le petit duc de Normandie. Né en 1027, fils illégitime de Robert le Magnifique à qui il succède, il va nourrir toute sa jeunesse l’obsession d’envahir l’Angleterre. En 1066, il parvient à ses fins. A la fin de son règne, ses propriétés et sa fortune monétaire font de Guillaume le monarque médiéval le plus riche de son temps, mais aussi de l’histoire.

1280

400 milliards de dolars

Kanga Moussa

(vers 1280-1337)

Kanga Moussa, roi des gugu, n’a pas marqué l’histoire de son nom. Et pourtant, ce souverain malien a accumulé la plus grande fortune jamais amassée par un seul homme. A la tête d’un immense territoire, il va exploiter un sous-sol qui contient la moitié des réserves mondiales de sel et d’or. Selon les textes, sa suite impériale comptait 12000 courtisans..

1744

350 milliards de dolars

La dynastie Rothschild

(1744 à aujourd’hui)

Dans les années 1770, Mayer Amschel Bauer change son nom, qu’il emprunte à la petite maison – «Zum roten Schild» («A l’Ecusson-Rouge») – qu’ils habitaient à Francfort. Dans la foulée, il transforme le commerce de prêts sur gage de son père en établissement bancaire. Gestionnaire ensuite des plus grandes fortunes, la dynastie Rothschild est la famille la plus riche du monde.

1746

52 milliards de dolars

Heshen

(1746-1799)

C’est l’histoire d’un fonctionnaire manchou qui va amasser une colossale richesse grâce à la corruption. A sa mort, sa fortune comprend 3000 propriétés, 42 banques, 32 km2 de terrain, de l’or, de l’argent et des caisses de pierres précieuses. Sa fin est moins reluisante: dénoncé par le nouvel empereur, Heshen s’autoexécute en se pendant avec une corde de soie d’or.

1764

68 milliards de dolars

Stephen Van Rensselaer

(1764-1839)

Stephen Van Rensselaer est né riche. Sa famille possède des terres dans le comté de New York, achetées pour rien aux Indiens en 1630. Quand il en hérite à 21 ans, le jeune homme va les louer et faire fructifier le patrimoine familial. Mais sa descendance, endettée, vendra le domaine Van Rensselaer, complètement démantelé en 1850.

1836

71 milliards de dolars

Jay Gould

(1836-1892)

Son sens des affaires et son opportunisme font de Jay Gould un riche romanesque, capable de kidnapper un faux lord anglais pour récupérer le million de dollars qu’il lui avait naïvement prêté. Ce businessman finira par contrôler les quatre plus importants réseaux de chemin de fer des Etats-Unis, le télégraphe de la Western Union et le métro aérien de New York.

1839

340 milliards de dolars

John Rockefeller

(1839-1937)

L’Américain le plus riche de tous les temps, c’est lui. John Rockefeller, celui qui possède sa Plaza et son bloc de buildings à Manhattan, est né dans une famille modeste. Son coup de génie vient en 1862 lorsqu’il investit dans l’industrie pétrolière naissante. En 1870, il fonde la Standard Oil puis absorbe tous ses concurrents, jusqu’à produire 90% du pétrole vendu sur le sol américain.

1863

199 milliards de dolars

Henry Ford

(1863-1947)

L’histoire veut que Henry Ford mît au point sa première voiture dans une cuisine dont il a fallu abattre les murs pour l’en faire sortir. L’inventeur génial de la Ford T se double d’un homme d’affaires très avisé, qui va également mettre en place un système de franchise mondiale pour sa marque. De quoi devenir rapidement l’homme le plus riche des Etats-Unis.

1868

279 milliards de dolars

Nicolas II de Russie

(1868-1918)

Dès sa naissance, Nicolas II, tsar de tous les Russies, est un homme bien nanti. Son règne va le rendre encore plus riche. Le tsar libère les serfs et encourage un essor économique, industriel et culturel sans précédent dans son empire. Seulement voilà, la révolte du peuple gronde. La révolution scellera la fin tragique de sa dynastie des Romanov.

Ils avaient l'âge de sortir de l'uni pour aller chercher un vrai job dans la vraie vie. Et puis, d'un coup, la richesse leur est tombée dessus entre deux cours d'algorithme. Malins et pugnaces, intelligents et complètement geeks, les nouveaux riches de la high-tech n'avaient pas 30 ans lorsqu'ils sont devenus milliardaires.

Ce ne sont pas des capitaines d'industrie. Leur fortune est assise sur du vent, celui des réseaux sociaux et des moteurs d'internet, des boutiques ouvertes sur le net vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. Mieux encore, leurs entreprises ne rapportent rien, mais la bourse les valorise quand même en milliards de dollars. Comme un pari fou sur l'avenir.

Que font ces riches kids du net avec leur argent? Bonne question. Des maisons, des investissements et de l'altruisme: les Moghols du high-tech sont finalement des riches comme les autres, qui bâtissent peu de châteaux en Espagne, mais croient en l’humanité. Voici les plus représentatifs.

L'homme-médecine
BILL GATES, 58 ans, fondateur de Microsoft
Fortune personnelle estimée:
84 milliards de dollars

Cliquez sur les icônes!

113 millions de dollars
La valeur de sa maison de 6100 m2 baptisée Xanadu 2.0, en hommage au château insensé de Citizen Kane dans le film d'Orson Welles.

8,7 millions de dollars
Le prix d'acquisition d'un domaine équestre en Floride pour sa fille Jennifer.

50 millions de dollars
La somme débloquée en 2014 par la Bill & Melinda Gates Foundation pour aider à combattre le virus Ebola.

30,8 millions de dollars
Le prix d'achat du Codex Leicester, l'un des carnets de note de Léonard de Vinci acquis par Bill Gates en 1994.

200 millions de dollars
Le montant déboursé par le fonds d'investissement privé, pour acheter en 2013 l'Hôtel Four Seasons Punta Mita de Mexico.

37 millions de dollars
Depuis 2000, Bill Gates consacre avec sa femme Melinda une partie de sa colossale fortune à faire progresser la recherche humanitaire.

On connaît tous l'histoire du nerd à lunettes qui s'est lancé à 17 ans dans le business des systèmes d'exploitation informatique. Après cinq ans de disette, le fondateur de Microsoft, créateur de Windows, regagnait en 2014 son rang d'homme le plus riche du monde. Une fortune qui lui a longtemps servi à se faire plaisir. Avant d'en mettre une bonne partie au service du bien commun.

37 millions de dollars
Depuis 2000, Bill Gates consacre avec sa femme Melinda une partie de sa colossale fortune à faire progresser la recherche humanitaire.

200 millions de dollars
Le montant déboursé par le fonds d'investissement privé, pour acheter en 2013 l'Hôtel Four Seasons Punta Mita de Mexico.

30,8 millions de dollars
Le prix d'achat du Codex Leicester, l'un des carnets de note de Léonard de Vinci acquis par Bill Gates en 1994.

50 millions de dollars
Le prix d'achat du Codex Leicester, l'un des carnets de note de Léonard de Vinci acquis par Bill Gates en 1994.

8,7 millions de dollars
Le prix d'acquisition d'un domaine équestre en Floride pour sa fille Jennifer.

113 millions de dollars
La valeur de sa maison de 6100 m2 baptisée Xanadu 2.0, en hommage au château insensé de Citizen Kane dans le film d'Orson Welles.

Le propriétaire
LARRY ELLISON, 70 ans, fondateur d'Oracle
Fortune personnelle estimée:
47 milliards de dollars

Cliquez sur les icônes!

110 millions de dollars
La valeur de sa propriété de 9300 m2 de Woodside en Californie.

300 millions de dollars
La somme investie pour posséder 97% de Lanai, une petite île hawaïenne habitée par 3200 personnes et 400 chats.

100 millions de dollars
En 2014, il a dépensé cette somme pour Oracle Team USA, l’équipe de voile qu’il a fondée et qui participe à la Coupe de l'America.

5 millions de dollars
Sa donation à un Centre de recherche après que le milliardaire a souffert d'une fracture de l'épaule causée par une chute de vélo.

380 000 dollars
Le prix de sa supervoiture Lexus LFA. «Une Toyota blanche» comme il aime la décrire avec simplicité.

Il est né pauvre et a été élevé par une tante et un oncle dans le ghetto juif de Chicago. L'histoire de Larry Ellison ressemble au scénario d'un film de Charlie Chaplin dont le héros serait devenu immensément riche en développant un logiciel qui traiterait des gigaoctets de données.
Challenger historique de Bill Gates dans le classement des hommes les plus riches du monde, il a depuis longtemps abandonné l'idée de rattraper le fondateur de Microsoft dont la fortune est à peu de chose près le double de la sienne. Mais comme lui, il consacre son argent à des donations.

110 millions de dollars
La valeur de sa propriété de 9300 m2 de Woodside en Californie.

300 millions de dollars
La somme investie pour posséder 97% de Lanai, une petite île hawaïenne habitée par 3200 personnes et 400 chats.

500 000 dollars
Le montant que Larry Ellison a offert pour fortifier un centre communautaire à Sderot en Israël.

5 millions de dollars
Sa donation à un Centre de recherche après que le milliardaire a souffert d'une fracture de l'épaule causée par une chute de vélo.

8,7 millions de dollars
Le prix d'acquisition d'un domaine équestre en Floride pour sa fille Jennifer.

380 000 dollars
Le prix de sa supervoiture Lexus LFA. «Une Toyota blanche» comme il aime la décrire avec simplicité.

Le passionné
JEFF BEZOS, 50 ans, fondateur d'Amazon
Fortune personnelle estimée:
27 milliards de dollars

Cliquez sur les icônes!

28 millions de dollars
La valeur de sa maison de Seattle, située sur les bords du lac Washington.

2,5 millions de dollars
L'aide accordée par Jeff Bezos pour soutenir le référendum sur le mariage homosexuel aux Etats-Unis.

500 millions de dollars
Son investissement dans Blue Origin, son projet d'agence de tourisme spatial. Au point mort actuellement.

42 millions de dollars
La somme consacrée à la fabrication de Clock of the Long Now, une horloge conçue pour fonctionner 10000 ans.

250 millions de dollars
Le prix du quotidien «Washington Post» que Jeff Bezos s'offrait en 2013.

Pas d'île paradisiaque, ni d'antiquité ou de grand projet pour sauver le monde. Jeff Bezos consacre l'essentiel de son argent à ses passions: l'astronomie, la science et l'information. Mais aussi à financer, certes modestement (on parle de 16 000 dollars), le Parti démocrate américain.

28 millions de dollars
La valeur de sa maison de Seattle, située sur les bords du lac Washington.

2,5 millions de dollars
L'aide accordée par Jeff Bezos pour soutenir le référendum sur le mariage homosexuel aux Etats-Unis.

500 millions de dollars
Son investissement dans Blue Origin, son projet d'agence de tourisme spatial. Au point mort actuellement.

42 millions de dollars
La somme consacrée à la fabrication de Clock of the Long Now, une horloge conçue pour fonctionner 10000 ans.

250 millions de dollars
Le prix du quotidien «Washington Post» que Jeff Bezos s'offrait en 2013.

La vie simple
Larry Page, 41 ans, et Sergey Brin, 41 ans, fondateurs de Google
Fortune personnelle estimée:
28 milliards de dollars pour le premier,
28 milliards pour le second

Cliquez sur les icônes!

4,5 millions de dollars
L'investissement de Sergey Brin dans Space Adventures, une compagnie de tourisme spatial basée en Virginie.

187 millions de dollars
La somme donnée en 2014 par le Brin Wojcicki Foundation pour la recherche sur la maladie de Parkinson dont souffre la mère de Brin.

1,3 millions de dollars
Le coût d'entretien annuel du Boeing 767-200 que les deux patrons de Google se partagent.

Ils ont trouvé le moyen de faire de l'argent avec un média qui se voulait gratuit. En quelques années, Larry Page et Sergey Brin ont transformé la face d'internet avec un simple, mais redoutablement efficace, moteur de recherche. Google est partout, dans la publicité, dans votre téléphone portable, dans les voitures Uber et même sur votre nez en dépit du fait que les Google Glass sont peut-être le plus gros bad buzz de ces deux dernières années. Pour autant, les deux multimilliardaires fondateurs de Google ne succombent pas à la folie des grandeurs. Alors oui, leur entreprise possède des jets, mais, pour le reste, Larry Page et Sergey Brin investissent dans des plaisirs raisonnables et supportent des actions sociales et la recherche dans la santé.

4,5 millions de dollars
L'investissement de Sergey Brin dans Space Adventures, une compagnie de tourisme spatial basée en Virginie.

187 millions de dollars
La somme donnée en 2014 par le Brin Wojcicki Foundation pour la recherche sur la maladie de Parkinson dont souffre la mère de Brin.

1,3 millions de dollars
Le coût d'entretien annuel du Boeing 767-200 que les deux patrons de Google se partagent.

L'apprenti milliardaire
Mark Zuckerberg, 30 ans, fondateur de Facebook
Fortune personnelle estimée:
33 milliards de dollars

Cliquez sur les icônes!

25 millions de dollars
La somme donnée par le couple pour aider à l'éradication du virus Ebola.

66 millions de dollars
En 2014, Mark Zuckerberg et sa femme Priscilla Chan s'offraient 144 hectares de sable de Kauai, l'île principale de l'archipel d'Hawaï.

7 millions de dollars
Le prix de sa maison de 1524 m2 située à Palo Alto, à deux pas de son bureau.

On le dit près de ses sous et plutôt amateur de VW Golf que du dernier modèle sorti des usines Tesla. A force, il a quand même fini par abandonner son sweat à capuche et ses claquettes Adidas pour adopter le costume croisé du milliardaire de la Silicon Valley. Mark Zuckerberg utilise sa fortune récente pour s'acheter des biens et faire le bien, comme son modèle Bill Gates.

7 millions de dollars
Le prix de sa maison de 1524 m2 située à Palo Alto, à deux pas de son bureau

66 millions de dollars
En 2014, Mark Zuckerberg et sa femme Priscilla Chan s'offraient 144 hectares de sable de Kauai, l'île principale de l'archipel d'Hawaï.

25 millions de dollars
La somme donnée par le couple pour aider à l'éradication du virus Ebola.

Le Bezos chinois
Jack Ma, 50 ans, fondateur d’Alibaba
Fortune personnelle estimée:
15 milliards de dollars

Cliquez sur les icônes!

3 milliards de dollars
La somme approximative personnelle qu'en 2014 Jack Ma a mise au pot de son trust philanthropique.

Jack Ma, c'est un prof d'anglais de l'Université Hangzhou qui a eu du flair. En 1995, il anticipe le succès d'internet en Chine et fonde l'un des premiers sites de l'Empire du Ciel. Quatre ans plus tard, il ouvre Alibaba, portail d'e-commerce dont l'entrée en bourse cette année est la plus grosse jamais réalisée dans l'histoire des marchés. Très concerné par l'écologie, Jack Ma consacre l'essentiel de sa fortune au développement de projets environnementaux, mais aussi éducatifs et sanitaires.

3 milliards de dollars
La somme approximative personnelle qu'en 2014 Jack Ma a mise au pot de son trust philanthropique.

L'héritière
Laurene Powell Jobs, 50 ans, veuve de Steve Jobs
Fortune personnelle estimée:
17 milliards de dollars

Cliquez sur les icônes!

138 millions de dollars
Le prix de «Venus», le yacht voulu par son mari – mais décédé avant sa mise à l'eau – et dessiné par Philippe Starck. L'unique folie du couple.

C'est l'une des très rares femmes à vivre du high-tech. Les mauvaises langues diront que Laurene Powell Jobs doit sa fortune à son mari Steve Jobs, fondateur d'Apple disparu en 2011, et qui, entre ses participations dans Apple et celles dans Disney, a laissé à sa famille de quoi largement voir venir. Réputé pingre, Steve Jobs donnait relativement peu de son vivant. C'est sa femme qui se chargeait des actions philanthropiques, mais en son nom.
En bonne donatrice, Laurene Powell Jobs ne révèle aucun chiffre de ses participations. Elle est la fondatrice d'Emerson Collective, une organisation qui vient en aide à des projets d'utilité publique et éducative. Elle a également cofondé College Track pour soutenir les étudiants dans le besoin. Elle appartient enfin au board de la Stanford University.

138 millions de dollars
Le prix de «Venus», le yacht voulu par son mari – mais décédé avant sa mise à l'eau – et dessiné par Philippe Starck. L'unique folie du couple.

Ma vie avec les milliardaires

Si les plus riches vivent dans l’opulence, c’est bien grâce à nous. En nous lavant les dents, en prenant notre voiture, en tapotant un tweet sur l’écran de notre smartphone… Sans le savoir, nous participons au quotidien à leur (bonne) fortune. Et si on passait une journée en leur compagnie?

Liebherr
Fondation: 1949, Allemagne
Catégorie: engins de construction, machines-outils, réfrigérateurs et équipement aéronautique
Gestion: Willi et Isolde Liebherr
Fortune estimée: 6,2 milliards de dollars

Ikea
Fondation: 1972, Suède
Catégorie: ameublement
Gestion: famille Kamprad
Fortune estimée: 33 milliards de dollars

Trisa
Fondation: 1887, Triegen (LU)
Catégorie: produits d'hygiène
Gestion: famille Pfenniger
Fortune estimée: entre 200 et 300 millions de francs

Calgon
Fondation: 1933, Etats-Unis
Catégorie: détergents
Gestion: la holding Joh. A. Benckiser contrôlée par la famille Reimann (Allemagne)
Fortune estimée: 14,8 milliards de dollars

Lego
Fondation: 1932, Danemark
Catégorie: jouets
Gestion: famille Kristiansen, actionnaire majoritaire de Lego Group
Fortune estimée: 6,9 milliards de dollars

Apple
Fondation: 1976, Etats-Unis
Catégorie: informatique
Gestion: Apple
Fortune estimée: celle de Laurene Powell, veuve de Steve Jobs, évaluée en 2014 à 15,4 milliards de dollars

Nespresso
Fondation: 1976, Suisse
Catégorie: alimentation
Gestion: Nestlé Nespresso
Fortune estimée: celle du président du groupe Nestlé, Peter Brabeck-Letmathe, entre 100 et 200 millions de francs

Zara
Fondation: 1974, Espagne
Catégorie: textile
Gestion: Inditex
Fortune estimée: 49,1 milliards de dollars

Peugeot
Fondation: 1882, France
Catégorie: automobile
Gestion: famille Peugeot à 25%
Fortune estimée: 2 à 3 milliards de dollars

Caran d'Ache
Fondation: 1924, Suisse
Catégorie: papeterie
Gestion: familles Hubscher, Reiser et Christin
Fortune estimée: celle de la famille Hubscher s'élève entre 100 et 200 millions de francs

Ray-Ban
Fondation: 1937, Etats-Unis
Catégorie: optique
Gestion: Luxottica, propriété de Leonardo del Vecchio (Italie)
Fortune estimée: 16,3 milliards de dollars

Tic Tac
Fondation: 1969, Italie
Catégorie: alimentation
Gestion: famille Ferrero
Fortune estimée: 21,3 milliards de dollars

Tamedia
Fondation: 1893, Suisse
Catégorie: éditeur
Gestion: famille Coninx
Fortune estimée: entre 1,5 et 2 milliards de francs

Beats
Fondation: 2008, Etats-Unis
Catégorie: matériel audio
Gestion: Apple
Fortune estimée: en 2014, Dr. Dre et Jimmy Iovine vendaient Beats Electronics et Beats Music à Apple pour 3 milliards de dollars

Dr Oetker
Fondation: 1891, Allemagne
Catégorie: alimentation
Gestion: famille Oetker
Fortune estimée: 8,3 milliards de dollars

Heineken
Fondation: 1864, Pays-Bas
Catégorie: brasserie
Gestion: Charlene de Carvalho Heineken qui détient 50% de Heineken Holding
Fortune estimée: 10,2 milliards de dollars

L'Oréal
Fondation: 1909, France
Catégorie: cosmétiques
Gestion: Liliane Bettencourt
Fortune estimée: 28,5 milliards de dollars

Swatch
Fondation: 1983, Suisse
Catégorie: horlogerie
Gestion: famille Hayek
Fortune estimée: entre 3 et 4 milliards de francs

Facebook
Fondation: 2004, Etats-Unis
Catégorie: réseau social
Gestion: Mark Zuckerberg
Fortune estimée: 30 milliards de dollars
Samsung
Fondation: 1938, Corée du Sud
Catégorie: électronique
Gestion: Lee Kun-hee, fils du fondateur
Fortune estimée: 12,9 milliards de dollars

Zalando
Fondation: 2008, Allemagne
Catégorie: commerce électronique
Gestion: Robert Gentz, David Schneider et Rubin Ritter
Fortune estimée: aucune donnée précise, mais l'entreprise est valorisée en 2014 à 6,8 milliards de dollars

C’est un classique. En période de déficits publics, la chasse aux riches s’ouvre. Taxer le riche dès que l’argent vient à manquer est une pratique que l’on retrouvait déjà dans la Grèce antique. Lorsque la guerre du Péloponnèse à la fin du Ve siècle av. J.-C. mettait à mal les finances. Un impôt exceptionnel sur les biens, l’eisphora, avait alors été créé pour les plus riches en -428.

Dans le sillage de la crise que traversent les pays de la zone euro, la pression monte aujourd’hui à des niveaux rarement atteints. Pour faire passer les nantis à la caisse, les gouvernements sont prêts à tout, quitte à acheter des informations qui figurent sur des CD dérobés à des banques. La France a ainsi utilisé les informations du CD volé à HSBC par Hervé Falciani, tandis que l’Allemagne faisait de même avec d’autres sources.

Ex-employé d’HSBC, Hervé Falciani a fourni à la France une liste de comptes non déclarés en Suisse. Certains le considèrent comme un escroc, mais, dans un climat anti-riches, il passe chez d’autres pour un Robin des Bois.

Bien que pacifique et prospère, l’Helvétie n’échappe pas à l’air du temps. Le forfait fiscal destiné aux riches étrangers domiciliés dans le pays est aujourd’hui affaibli, même si le peuple a refusé le 30 novembre les initiatives déposées par la gauche demandant sa suppression.

La haine du riche est alimentée par une concentration croissante des ressources chez une minorité d’individus, régulièrement démontrée dans les études. Crise, dérégulation financière, corruption, politiques fiscales favorisant les hauts revenus et mesures d’austérité font qu’aujourd’hui 1% de la population mondiale détient près de la moitié (46%) des richesses de la planète (Institut Oxfam, 2014). Durant ces trente dernières années, les écarts se sont creusés entre les plus riches et les plus pauvres. L’économiste français Thomas Piketty démontre ce phénomène dans l’ouvrage «Le capital au XXIe siècle» (Le Seuil, 2013), un succès de librairie en France et surtout aux Etats-Unis.

Les recherches de Thomas Piketty débouchent sur un concept émergeant dans les médias: la «pikettisation». Ainsi, dans les avions par exemple, la place disponible pour les passagers de la classe économique ne cesse de se réduire, tandis que ceux qui ont les moyens de payer davantage disposent de toujours plus d’espace et de services.

Si dans les pays émergents ou aux Etats-Unis la richesse est souvent synonyme de réussite et montrée en exemple, elle a rarement aussi mauvaise presse que dans l’Hexagone. Une tradition héritée de la Révolution française de 1789 fait que le nanti se trouve forcément suspect de crime, comme chez Balzac («Le père Goriot») ou chez Emile Zola pour qui «l’argent roi rend fou (…) dans l’infini de sa puissance».

On se souvient du célèbre « je n’aime pas les riches», lancé par François Hollande en pleine campagne pour les présidentielles françaises. L’arrivée au pouvoir en 2012 du socialiste, qui veut taxer les plus fortunés à 75%, a provoqué l’exode de citoyens aisés, livrés à la vindicte populaire.

Fin 2012, la polémique autour de l’exil fiscal de Gérard Depardieu a été d’une violence inouïe. Traité de « minable » par le Premier ministre d’alors, Jean-Marc Ayrault, le comédien a voulu rendre son passeport français, tandis que l’opinion publique se déchirait à son sujet.

A l’opposé, d’autres milliardaires réclament eux-mêmes qu’on les ponctionne. Aux Etats-Unis, Warren Buffett et Bill Gates appelaient à la fin 2012 à ce que les riches paient davantage d’impôts pour soutenir les finances du pays, estimant qu’ils ne sont pas assez taxés. En France, Maurice Lévy, patron de l’agence de communication Publicis, a lancé le même appel à ses pairs par voie de presse, fin 2011. Il plaide pour que les privilégiés participent ainsi à la mesure de leurs moyens à l’effort de désendettement du pays. Le publicitaire martèle au sujet de son initiative: «Il n’y a aucun calcul de ma part.»

Sous la direction de Stéphane Benoit-Godet et Myret Zaki

Auteurs
Emmanuel Grandjean
Mary Vakaridis

Direction artistique
Pierre Broquet

Graphisme
Charlène Martin

Responsable iconographie
David Huc

édition
Inès Girod

Intégration/
développement

Geoffrey Raposo

Dessins
Andrea Caprez

Crédits
AP / AFP

Contacts
Rédaction Bilan
11, rue des rois
1204 Genève
bilan@bilan.ch
Tél. +41 22 322 36 36

Publicité
Tamedia Publications romandes
Cellule produits numériques
digital.commercial@sr.tamedia.ch
Tél. +41 21 349 40 48